Articles avec le mot clé ‘Yvette Tai’

Interview : Yvette Tai-Coquillay fondatrice et organisatrice du Labo Ethnik Fashion Weekend


Yvette_Tai_Coquillay

Yvette Tai-Coquillay

 

A la mi-juin 2012 s’est tenue la 6ème édition d’un rendez-vous parisien devenu incontournable : Le Labo Ethnik Fashion Weekend. Cet évènement célébrant la mode venant des quatre coins du monde est organisé par l’équipe Afrikevents. A sa direction, Yvette Tai-Coquillai qui a eu la gentillesse de répondre aux questions de nelissage :

Nelissage a appris qu’Afrikevents avait organisé une exposition sur des artistes contemporains congolais à Paris avant les premières éditions du Labo Ethnik Fashion Weekend. Depuis quand existe Afrikevents? Comment fonctionne Afrikevents aujourd’hui ? Ses activités sont-elles uniquement focalisées sur la mode internationale ou a-t-elle d’autres créneaux?
Afrikevents est née en 2005. Notre premier évènement « Congo sur scène » a en effet rassemblé des artistes de ce pays à l’Hôtel de Ville de Paris. Moi même étant originaire du Congo, je me suis associée à des amis pour exposer ces coups de coeurs et leur donner de la visibilité. Il y avait un aspect aussi nostalgique dans cette démarche.

Mais par la suite, j’ai décidé de changer mon fusil d’épaule et de m’atteler à ce qui me parlait davantage que l’art : la mode. La mode à dimension internationale.
Nous sommes partis du constat que les créateurs afro-caraïbéens en France manquaient de représentation. Nous faisons en sorte de révéler des talents internationaux provenant notamment d’Outre-mer, d’Afrique et d’Asie. Afrikevents s’y consacre à 100%.

De combien de personnes est constituée l’équipe Afrikevents? L’organisation du Labo Ethnik Fashion Weekend vous occupe-t-elle à plein temps sur toute l’année?
L’équipe est constituée de 5 à 6 personnes depuis le début. Cette activité nous sollicite bien à temps plein sur toute l’année. Nous avons pour vocation d’agiter les mentalités de la mode, d’attirer l’attention d’acheteurs, de bureaux de style, de rédacteurs de mode sur des créateurs venant de tous horizons.

Ces créateurs de pays émergents ont d’ailleurs une influence croissante sur la mode occidentale. Cela a fait l’objet d’une conférence au Labo Ethnik Fashion Weekend ce samedi 16 juin 2012.

Voyagez-vous beaucoup pour repérer de nouveaux créateurs? Comment sélectionnez-vous les talents de chaque édition?

Il y a des voyages certes mais nous vivons aussi dans un monde connecté : nous sommes présents sur les réseaux sociaux et comme tout le monde, on « like ». De plus, le Labo Ethnik Fashion Weekend est aussi connu des créateurs qui font également la démarche de venir à nous.
Nous les sélectionnons sur les critères suivants :
  • Créativité
  • Originalité
  • Capacité à insuffler du nouveau
  • Capacité à rivaliser avec la grande couture

Les créateurs retenus conçoivent des collections spécialement pour le défilé du Labo Ethnik Fashion Weekend. Il faut savoir que participer au Labo Ethnik Fashion Weekend confère un certain cachet. Défiler à Paris donne en effet une toute autre dimension au travail de ces créateurs.

Le Labo Ethnik Fashion Weekend est en fait une passerelle. Il est à l’origine d’évènements et échanges à l’échelle internationale. Après un passage au Labo Ethik Fashion Weekend, des créateurs haïtiens se sont ainsi retrouvés en position de présenter leurs collections en Afrique et sur d’autres continents à titre d’exemple.

Sur quels critères sont recrutés les mannequins du défilé?
Les mannequins sont recrutés sur des critères standards. Taille 36/38 et 1,75 m/1,77 m minimum. Ces mensurations sont en fait demandées par les créateurs. C’est sinon un salon arc-en-ciel multi-couleurs. Les mannequins qui défilent sont de toutes origines.

KYSHA_MBENGUE Labo Ethnik Face 2012 Mario Epanya

Peut-on voir une analogie entre la désignation du Labo Ethnik Face et l’élection de Miss Black France? Qu’attendez-vous de cette nouvelle ambassadrice?

C’est une coïncidence que l’élection de Miss Black France corresponde à la première désignation du Labo Ethnik Face. Par ailleurs MBATHIO BEYE, Miss Black France, a défilé pour cette année pour le Labo Ethnik Fashion Weekend.

Le Labo Ethnik a déjà permis à des mannequins d’être repérés pour faire de grands podiums : je pense à Tiguida Sissoko, Irya Cissé ou encore Fadou Kané.
KYSHA M’BENGUE a été élue Labo Ethnik Face. Elle devient une égérie que l’on verra, entre autres, sur les visuels de nos évènements et qui portera des marques multi-ethniques.

Comment les partenaires du Labo Ethnik Fashion Weekend contribuent au rayonnement de l’évènement?
Ils nous accompagnent et nous soutiennent activement. Soulignons l’implication très forte de l’office du tourisme d’Afrique du Sud depuis deux ans.

Le Labo Ethnik Fashion Weekend est-il un évènement militant? Comment en résumeriez-vous l’esprit?
Je préfère le terme engagé. Le Labo Ethnik Fashion Weekend est un évènement engagé, ouvert sur le monde et la mode. Il met en lumière les talents de nouveaux créateurs internationaux et crée des passerelles entre les cultures. Attaché au commerce équitable et l’avenir de la terre, le Labo Ethnik Fashion Weekend est une plateforme, une vitrine et un espace d’expression.

Nelissage remercie chaleureusement Yvette Tai-Coquillay.

Découvrez Kysha M’BENGUE le visage du Labo Ethnik :
Cette jeune femme originaire du Sénégal pose en couverture du magazine Winkler n°7 (sortie prévue le 25 juillet 2012).

Winkler7 Mario Epanya

Kysha M’Bengue photographiée par Mario Epanya

 

Elle est habillée par Zankara créations, maison présente au défilé du Labo Ethnik Fashion Weekend 2012.

A propos de Winkler :

Winkler est un magazine dédié à la mode et la beauté ethniques. Il est publié par le photographe et maquilleur de renom Mario Epanya.
Ce dernier a par ailleurs collaboré à des magazines tels que Vogue, Glamour ou encore FHM.
Mario Epanya est aussi à l’origine des clichés du catalogue beauté 2012 diouda.

Je vous invite à découvrir ici une édition du magazine Winkler n°6
Winkler magazine est partenaire du Labo Ethnik Fashion Weekend.

KYSHA_MBENGUE Labo Ethnik Face par Mario Epanya

Kysha M’Bengue par Mario Epanya

Et toujours : www.laboethnik.com

EDIT du 16 février 2013 : Vu ce jour Le Labo Ethnik Fashion Weekend les 21, 22 et 23 juin 2013 !!!!

Je vous en dis + dès que j’en sais +

Labo Ethnik Fashion Week End 2013 nelissage