Articles avec le mot clé ‘Maïmouna’

Actu de Maïmouna : coach de la «Vénus Noire»


Maïmouna a été contactée pour le projet « Vénus noire », film du réalisateur français Abdelattif Kechiche inspiré de la « Vénus Hottentote ».

Mission de Maïmouna : coacher l’actrice principale Yahima Torres dans l’art de remuer  son postérieur.

Comment le coaching s’est-il déroulé ?

VENUS NOIRE

VENUS NOIRE en salles le 27 oct.

Découverte : Yahima a assisté à un cours de danses  afro-urbaines de Maïmouna. Bilan de l’experte : des facilités à exploiter et consolider.

Approfondissement : s’enchaînent 15 à 20 cours particuliers d’1h sur tous les répertoires de Maïmouna (N’dombolo, Kuduru, Coupé/Décalé, Ragga Dancehall etc.) Entre les cours Yahima s’entraîne seule pour améliorer sa gestuelle.

Aboutissement : Maïmouna met au point 3-4 chorégraphies dédiées au projet cinématographique et les travaille avec Yahima. A partir de cette source, la réalisation exploitera le travail des deux jeunes femmes pour aboutir aux scènes que vous pourrez voir en salles  à partir de 27 Octobre 2010 : « Vénus noire »

Retrouvez Maïmouna :

Maïmouna nous prend de court une nouvelle fois…


Maïmouna : nouvelle allure

Maïmouna : nouvelle allure

Maïmouna, la femme en rouge.

Maïmouna, la meneuse des ambianceuses.

Maïmouna metteur en scène, chorégraphe, réalisatrice, animatrice…

Bref  Maimouna, la polyvalente, a plus d’une corde à son arc, dont celle de toujours nous surprendre.

Elle qui jouait souvent de sa chevelure comme d’une arme de séduction, nous « offre » une tête entièrement nue. On a aperçu la nouvelle Maïmouna sur son profil Facebook (voir photos)

Nouvelle Maïmouna ? A-t-elle changé pour autant et est-ce vraiment la première fois que Maïmouna procède à cette mise à zéro capillaire (qu’on appelle aussi Big Chop sans transition*).

Pourquoi cette transformation radicale de l’allure ?

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce ne sont pas les raisons habituelles conduisant au Big Chop qui ont poussé Maïmouna à se faire raser.

Maïmouna en avait juste assez de se faire tirailler la tête et martyriser le cuir chevelu.

Depuis environ 8 ans, Maïmouna présentait une chevelure crépue fournie mais toujours tiraillée aux mêmes endroits (pour être souvent nattée). A peine deux jours après avoir été coiffée, la décision tombe : Maimouna décide d’en finir avec ses cheveux.

La douleur était trop forte.

Le regard de l’autre

Ce choix a été très difficile à prendre. La chevelure était souvent exploitée dans le jeu de scène chorégraphique de Maïmouna. Professionnellement parlant, certains aspects seraient peut-être remis en

question…

Quant à l’émotionnel, des instants tant redoutés se sont révélés finalement très encourageants.

Profil de Maïmouna

Profil de Maïmouna

Maïmouna a eu la confirmation qu’elle était appréciée pour ce qu’elle était : cheveux ou pas. Finie la peur

de se mettre plus qu’à nu ! Plus la peine de cacher son crâne devant ses élèves!

Big Chop sans transition : première fois ?

Maimouna avait déjà réalisé plusieurs big chops par le passé, notamment en résidence universitaire. L’étudiante qu’elle était

ne pouvait pas avoir recours à des personnes sachant manier ses cheveux afro à un prix décent.

Big Chop sans transition : dernière fois ?

On ne sait jamais de quoi sera fait l’avenir. En attendant Maïmouna souhaite voir ses cheveux repousser. Hummm… peut-être une future adepte du lissage brésilien ? :o)

* raser tous ses cheveux du jour au lendemain.