Articles avec le mot clé ‘élections 2012’

L’Exercice de l’Etat ou la machine politique vue de l’intérieur…


 

L’histoire commence avec : L'Exercice de l'Etatun ministre des Transports  réveillé en pleine nuit suite à un accident tragique d’un car. S’ensuit une gestion de crise et des prises de positions qui nous entraînent dans les coulisses du pouvoir.

Avec :
Olivier Gourmet – ministre des Transports
Michel Blanc – directeur du cabinet ministériel
Zanou Breitman – Directrice de la Communication du ministre
Sylvain Deblé – nouveau chauffeur du ministre,  héros du quotidien, il y incarne la France résignée et courageuse.

Ce que j’ai appréciédans ce film (pêle-mêle) :

- une intéressante façon de filmer la comunication mobile (parcours dans le répertoire de contacts et affichage des SMS assez original). Phrase marquante du ministre : « 4000 contacts et pas un seul ami »

- Le personnage de Michel Blanc, intègre et dévoué. Impressionnant!

- Zabou Breitman en directrice de la com alerte, péchue et hyper-crédible. Bref bluffante!

Remarque à propos de com : un jour j’ai vu à la tv François Hollande sortir d’une voiture avec une pile de journaux sous le bras,  le journal « Les Echos » bien en vue. J’ai réagi en me disant : « je suis sûre que c’est intentionnel! Il lit aussi le Figaro mais ne l’affichera jamais, il doit être au milieu de la pile, ce journal! ».

Et en regardant l’Exercice de l’Etat on entend le ministre dire à son nouveau chauffeur quelque chose comme « Le journal L’Equipe, c’est toujours en haut de la pile ». Ca m’a fait délicieusement sourire…

- un film bien rythmé, bien écrit, intriguant. Je ne sais pas où Pierre Schöeller, le scénariste/réalisateur de ce film, est parti trouver tous ces détails qui nous donnent le sentiment de pénétrer dans les véritables arcanes du pouvoir. C’est admirable!

Le film n’aura chapardé ni ses 11 nominations aux Césars 2012 (dont 3 récompensées), ni son prix de la Critique Internationale à Cannes (2011).

Un Olivier Gourmet bien présent : 

J’avais également été marquée par l’interprétation d’Olivier Gourmet dans Vénus Noire.

Retrouvez-le à nouveau dans un film à thème politique : Hénaut Président! de et avec Michel Müller.
En salle depuis le 21 mars 2012.

Hénaut Président

L’Exercice de l’Etat de Pierre Schöeller : à se procurer!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Regards croisés sur l’éducation n°3 : mes remarques constructives pour un meilleur système


 

education

 

Mon voeu le plus cher est que la formation de professeur des écoles soit véritablement professionnelle.

J’entends par là apprendre aux professeurs en devenir à se comporter et communiquer en classe, en cour de récréation, avec les différents intervenants d’une école et avec les parents.

Quand les profs pourront-ils enfin bénéficier d’une réelle formation en communication? Je ne parle pas d’un module de sensibilisation expédié en deux séances. J’ai en tête un véritable cursus animé par des professionnels de la com (comédiens, conteurs, auteurs, consultants, formateurs de BAFA etc.) ainsi que des enseignants de terrain TRES expérimentés.

=> A l’heure des nouvelles technologies de l’information, il serait pertinent d’utiliser de nouveaux outils pour aider le professeur stagiaire à mieux percevoir sa façon de communiquer et ainsi progresser grâce à ce retour sur lui-même. Je pense notamment aux enregistrements audio/vidéo numériques de séances en classe qu’on pourrait commenter a postériori.

=> Autre point plus général : quand l’école formera-t-elle à la gestion du temps? Le travail de professeur est une activité chronophage. Elle empiète à l’envi sur la vie privée s’il le professeur ne se fixe pas de cadre.
Il faut aider les apprentis-professeurs à programmer, planifier, orchestrer leurs journées, semaines, trimestres, années voire vacances!

=> Les formateurs doivent accompagner les stagiaires à s’organiser dans le temps mais aussi dans l’espace. Il faut submerger les apprentis-enseignants de conseils, pratiques et astuces méthodologiques.

=> Je ne comprends pas les raisons pour lesquelles le personnel formateur reste très souvent allusif alors que les stagiaires ont besoin de voir du concret! On m’a souvent montré par exemple des modèles de fiches de préparation de cours. Des modèles certes mais des modèles vierges!!!
J’aurais nettement préféré voir des exemplaires remplis et annotés tels qu’on l’exige d’un stagiaire.

=> Pour devenir de véritables professionnels, les stagiaires ont besoin de maîtres formateurs qui soient des piliers-tuteurs et non de simples moralisateurs (vous verriez mes comptes-rendus d’inspection, ils sont affligeants et désespérants!).

=> Il faut apprendre les véritables ficelles du métier. Enseigner ce n’est pas transmettre des savoir mais les faire émerger. Il faut entre autres pour cela créer une atmosphère propice à la découverte et tenir compte des différents rythmes d’apprentissage des élèves. Enfin l’enseignant est en permanence en représentation.

Il doit donc apprendre à capter l’attention, à dialoguer avec élèves, parents, employés de vie
scolaire, personnel de cantine, femmes de ménage, personnel de maintenance des équipements et tout intervenant impliqué dans la vie de l’école.

=> Il serait bien vu que les formateurs s’intéressent au parcours des stagiaires avant/pendant/après la formation de professeur. Il faut chercher à comprendre qui est le stagiaire, d’où il vient et ce qu’il recherche.

=> Restons optimistes! Elections 2012 : plutôt que chercher à embaucher plus de professeurs essayons de mieux les former. Investissons dans l’avenir de la jeunesse. Ne gaspillons pas. Ne reproduisons pas les mêmes erreurs!

Recrutons plus d’enseignants peut-être mais pas énormément plus!
Investissons en revanche massivement dans une formation hyper professionnalisante des profs!

Ce sera mon mot de la fin au sujet de l’éducation.

A suivre sur nelissage : Salauds de pauvres!

Regards croisés sur l’éducation n°2 : mon expérience du système éducatif français


cartable

Le système scolaire français m’a réussi en tant qu’élève :

De Gonesse à Evry en passant par Villiers-le-Bel, Ecouen et Sarcelles, j’ai fait toute ma scolarité en banlieue.

Issue d’une famille d’immigrés aux revenus modestes, j’ai été étudiante boursière. J’ai pu ainsi préparer des concours aux grandes écoles en classe prépa à Sarcelles. Sans la moindre politique de quota j’ai pu intégrer l’école qui s’appelle aujourd’hui Telecom Ecole de Management.

Bref, j’ai décroché avec succès un Bac+5.

Si le système éducatif m’a souri en tant qu’élève, il m’a boudée en tant qu’enseignante :

Eh oui, j’ai été professeur! Professeur des écoles plus exactement.
Après avoir débuté dans l’informatique, je décide de me reconvertir dans l’enseignement. Une fois le douloureux concours de PE obtenu,  je deviens fonctionnaire stagiaire. Le constat est rude
: malgré mon désir de transmettre du savoir je n’ai aucune autorité sur les élèves. Au lieu d’être l’adulte référent, je suis prise pour une bonne copine ou comme une grande soeur. Alors je crie et crie pour
essayer de me faire respecter mais il était déja trop tard.

Après deux ans de mise à l’épreuve, d’un commun accord avec l’Education Nationale, je ne suis pas titularisée. Retour à la case départ pour mon plus grand bien : je travaille à nouveau dans l’informatique (je précise au passage que le blog nelissage est un hobbie).

Quel bilan tirer de ces expériences?

Je pense que la lecture a énormément contribué à mon succès scolaire.
Toute petite déjà, j’allais me réfugier à la bibliothèque du groupe scolaire Jean Jaurès Nord à Villiers-le-Bel.

La littérature notamment celle de jeunesse est un formidable trésor pour tout enfant, ado ou adulte.

Je vous invite à vous procurer gratuitement : Lire est le propre de l’homme. De l’enfant lecteur ou libre électeur (L’école des loisirs)

Parents soyez aux courants des objectifs pédagogiques que les enseignants sont tenus d’observer avec les Instructions Officielles.

Parents comme enseignants tenez-vous informés gratuitement de l’actualité pédagoquique en vous abonnant à la newsletter de du site www.vousnousils.fr

A tous : ne manquez surtout pas le rendez-vous annuel du salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil

Le saviez-vous?
La maternelle fait partie de l’école primaire. Eh oui!
En fait école primaire= école maternelle + école élémentaire
Enseignement secondaire = collège+lycée
=> La confusion est souvent faite entre école primaire et école élémentaire!

A suivre sur nelissage, élections 2012 : mes propositions pour aider l’école à s’améliorer…

Regards croisés sur l’éducation n°1 : les poètes nous parlent…


J'écris en Français dans une langue étrangère

 

Je vous parlais récemment de croiser le regard d’Abd al Malik sur l’éducation avec celui d’un autre poète de la rue.

Qui est cet autre poète? : Souleymane Diamanka

J’en suis venue à faire ce rapprochement après avoir visionné la nouvelle émission de France 3 : ligne directe (diffusée le 26 mars 2012).

Cette émission va à la rencontre des Français.  Parcours de la France à bord de trains (d’où le titre de l’émission).

Abd al Malik avait été interviewé par Carole Gaessler à bord d’un train de banlieue. Ils rebondissaient sur la diffusion d’un reportage traitant de l’éducation en France.

Voilà ce que je retiens du discours d’Abd al Malik :
1) Les profs sont de véritables héros à ses yeux.
2) Il n’y a pas de sot métier, il faut arrêter de sacraliser les voies scolaires générales, notamment la voie scientifique. La France a besoin de corps de métiers très variés. Il faut arrêter de renvoyer une image négative des métiers manuels ou des voies technologiques.

=> J’approuve entièrement cette vision de la situation et ne peux m’empêcher m’interroger sur le dénigrement.

Ce type de dénigrement je l’ai vu évoqué par Souleymane Diamanka dans la chanson L’Art Ignare sur l’album L’Hiver Peul

Souleymane Diamanka dit à un moment :
« Je n’ai pas beaucoup fait l’école
Mes profs m’appelaient espèce d’idiot
Si tu les croises
Dis leur que je gagne ma vie à la sueur de mon stylo »

J’apprécie énormément la plume de Souleymane Diamanka et me demande comment  il est possible qu’une personne maniant la langue française avec autant d’agilité et de subtilité « n’ait pas beaucoup fait
l’école ».

=> On peut considérer que Souleymane a pris sa revanche sur la vie. Rappelons à juste titre que le regard porté sur la jeunesse peut être dévastateur. C’est ce qu’il se produit trop souvent à mon goût : le potentiel de millions de jeunes ne sera ainsi jamais révélé et développé. C’est cette jeunesse là qui part à la dérive. Elle n’a pas de cadre, pas de modèles, pas de soutien. Pire : elle est en permanence montrée du doigt, jugée (vive les a priori!) et rabaissée.

En faisant des recherches à l’époque de la sortie de l’album l’Hiver Peul, je suis néanmoins tombée sur une lettre d’un ancien enseignant de Souleymane Diamanka.

Lettre pleine de bienveillance et d’admiration. Je vous laisse seuls juges :

Lettre à Souleymane :

Samedi 28 avril, 14h15, un peu de chaud sur la terre du jardin et le pelage alangui de Tigrou le chat

Mon cher Souleymane, nous venons, ma compagne et moi, d’écouter ton disque. J’ignore si notre flux lacrymal est dopé à l’EPO mais nous avons été émus. C’est une bien belle oeuvre que tu nous offres et, crois-moi, j’ai la dent dure quand il s’agit de critiquer de la poésie. Tu as choisi le seul camp qui vaille à mes yeux, celui de « l’art ignare ». Celui de Paul Eluard plutôt que celui de Paul Valéry, celui de Lorca dont Dali disait qu’il était comme un charbon, une intelligence à l’état brut. Et puis, l’hommage que tu rends à ton père est bouleversant.

Naturellement, je suis aussi ému en tant que maître d’école. J’étais pourtant très inexpérimenté quand je t’ai eu en CE2. Ai-je vraiment prononcé cette phrase où il est question de noeuds que le lecteur doit défaire dans les phrases ? Je ne m’en souviens pas. J’improvisais beaucoup, sans doute ! Et tant mieux si à ma modeste mesure, suivant en cela le chemin de ton père, j’ai pu te tendre la main des mots ! Que tu portais déjà en toi.

Tu évoques dans ton disque le rêve de Martin Luther King. J’en fais un plus petit. Je suis le monsieur poésie de mon école où je « ravitaille la langue » dans trois classes. Si ton emploi du temps le permet, entre deux concerts, une petite visite aux enfants dans l’année scolaire qui vient me ravirait. Affaire à voir. En attendant, je ne vais pas manquer de faire partager tes mots, sous les préaux et ailleurs. Nous en avons plus que jamais besoin, dans ce monde déchiré.

Mille mercis à toi.

Dominique Boudou

Alors qui sont ces enseignants : des héros du quotidien ou de maladroits briseurs de rêves?

=> Mon avis : il ne faut pas voir l’école ou l’Education Nationale comme des obstacles mais bien comme des tremplins.

Cessons de nous plaindre! Arrêtons de voir tout en négatif! Retroussons nos manches et allons de l’avant avec les élections 2012!

Oui les profs sont effectivement des héros!
Il est vrai cependant que le système éducatif français n’est pas idyllique.

A venir donc sur nelissage : ma propre expérience du système éducatif et mes propositions pour l’aider à progresser…

A propos des poètes évoqués dans cet article :

Souleymane Diamanka a officié auprès d’artistes comme les Nubians, John Banzaï ou encore Grand Corps Malade.

John Banzaï et Souleymane Diamanka ont publié ensemble : J’Ecris en Français Dans une Langue Etrangère

Abd al Malik est un écrivain, poète, slammeur, rappeur…

Retrouvez ici la chanson diffusée dans l’émission ligne directe du 26 mars 2012   »C’est du lourd » :

élections 2012 : l’absention n’aura pas ma voix!


 

Je me fais le relais de la campagne orchestrée par les agences de communication contre l’abstention :

Les agences de communication contre l'abstention vote 2012

 

Plus d’infos sur www.aaccvote2012.fr

 

Putain votons! : un livre à (re)lire!


Putain Votons!

 

« Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es », il est vrai. Mais,  je te connaîtrai mieux si tu me dis ce que tu relis.
François Mauriac

Putains votons! est un livre réservé aux non spécialistes de la politique.
C’est un manuel citoyen ludique et limpide, guide pour les élections présidentielles de 2007.

Pourquoi le relire?
Le lire ou le relire car il représente encore une aide pour le vote de 2012.
Il apporte un éclairage pertinent, présente les partis politiques et leurs idéologies de façon accessible.

Ces bonnes piqûres de rappel aident à voter moins « idiot » et comblent le déficit de culture politique.

Sont définis avec des mots simples :

  • le socialisme
  • le libéralisme
  • le poujadisme
  • le fachisme
  • etc.

Les candidats de l’époque évoquent leur premiers engagements politiques, leur définition de la France, de la République, de la Démocratie.

Et l’on retrouve de nombreuses anecdotes sur les rencontres croustilleuses entre ces candidats et John Paul Lepers.

Bref, un livre:

  • pas cher (10 € en 2007 et parfois à moins de 2€ en 2012!!!)
  • pas chiant
  • pas pour les convaincus mais pour les indécis!

Je recommande chaudement!

Putain votons ! : Petit précis politique à l’usage du citoyen - Editions Privé

Retrouvez John Paul Lepers sur son blog et sur la latelelibre.fr
Putains Votons a été co-écrit avec Thomas Bauder.

Petite interview vidéo de John Paul Lepers à l’occasion de la sortie de Putain votons! en 2007 :

John Paul Lepers « Putain votons ! » par Generation2007fr

Elections présidentielles 2012 : nelissage en campagne!


La Française doit voit voter - Le mouv

Rappelons que je suis femme...

 

Dans un mois la France élira son nouveau Président de la République.

La politique ce n’est pas spécialement ma tasse de thé. Mais je suis citoyenne et ai le privilège de pouvoir voter.

Rappelons que :

  • je suis femme
  • je suis noire
  • je suis dans un pays où le chef de l’état n’emporte pas les élections avec 99,97% des voix (si, si, ça existe encore sur cette planète!).

Je veux souligner par là que voter est un véritable droit que je n’aurai pas eu à une autre époque et dans d’autres circonstances.

Par ailleurs, je suis ravie de ce qui s’est passé au Sénégal. La démocratie a triomphé.
En revanche, je suis préoccupée par le sort du Mali et surtout de ses habitants…

Je n’afficherai pas mes convictions politiques. Je ne cherche pas à convaincre non plus.
J’ai des choses à dire cependant et souhaite les partager avec vous.

Voici les thèmes que j’aborderai sur nelissage :

We wont go to school with negroes - Le mouv

Rappelons que je suis noire...

  • Regards croisés sur l’éducation
  • L’exercice de l’état : un film à voir!
  • Salauds de pauvres!
  • Votez Bruno Candida!
  • Putain Votons! : un livre à relire
  • Soutenons les entrepreneurs!
  • Ma banlieue, je t’aime!

C’est à titre indicatif, les articles ne seront pas forcément publiés dans cet ordre.

Nelissage : élections 2012 à suivre…