Nouveau : découvrez l’assouplissement brésilien


 

Comment ? Vous n’avez pas entendu parler de l’assouplissement brésilien ?assouplissement_bresilien_nelissage

Normal, je viens d’avoir cette idée de dénomination pour rebaptiser le lissage brésilien.

En effet, de nombreuses voix s’élèvent contre le terme lissage. La raison principale?
Le mot lissage prêterai à confusion. Les lissages coréen ou japonais semblent tenir leur promesse du fait de leur pouvoir défrisant. Or le lissage brésilien ne raidit pas les cheveux mais leur apporte plutôt de la détente.

Pour obtenir un effet lisse, un apport systématique de chaleur (séchoir et/ou lisseur) est nécessaire avec le lissage brésilien à la différence des autres lissages.

On donne en fait au cheveu à mémoriser la forme lisse. Cette dernière est réactivée par la chaleur et le temps du brushing est considérablement réduit.

Comme la fibre capillaire est assouplie sans être dénaturée, l’idée d’assouplissement brésilien m’est donc venue à l’esprit.

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Faut-il renoncer à l’appellation de lissage brésilien ? Si oui comment le rebaptiseriez-vous ?

Vous pouvez écrire un commentaire, ou faire un trackback depuis votre site.

4 commentaires to “Nouveau : découvrez l’assouplissement brésilien”

  1. Olivier dit :

    En effet le terme serait plus approprié, seulement voilà, le marketing est là et les gens jugent (oui oui les gens jugent) du « résultat visuel » ; cad qu’un cheveux ondulé/bouclé qui par « transformation » devient raide, devient donc lisse, et par conséquence devient lissage Brésilien/Japonais.

    Mais ! Oui il y a un mais, si nous utilisons le terme assouplissement, alors qu’il y a transformation visuelle, les gens ne vont pas comprendre immédiatement, une explication sera nécessaire.
    De plus le mot assouplissement est déjà, d’une certaine manière encré dans notre cerveau de consommateur, assouplissement est fait pour assouplir, rendre plus doux, plus fluide et non raidir.

    Et maintenant que le terme est déjà utilisé sur toute la planète, il va falloir faire un immense travail de communication pour inverser la vapeur.

    Qu’en pensez-vous également ?

    • Nell dit :

      C’est vrai qu’on a pris le pli avec l’appellation lissage brésilien.
      Cependant à l’occasion d’un séjour à New York cet été je me suis rendue compte que les américains parlent davantage de traitement à la kératine (keratin treatment) que le lissage brésilien.

      J’ai vu le lissage japonais affiché sur la devanture d’un salon comme « Japanese Perm ». Aux US j’ai l’impression qu’on fait davantage la distinction.

      J’ai vu aussi qu’ils ne précisaient pas systématiquement la mention brazilian. Donc j’ai noté sur les devantures de salons davantage Keratin Treatement que Brazilian Keratin Treatment. Ils semblent donc mettre davantage l’accent sur la kératine que sur le reste. Ca prêterai ainsi moins à confusion.

      Il serait intéressant d’observer comment on appelle ce procédé à travers le monde entier.

      Petite digression : le lissage new yorkais qui est un lissage permanent n’existe pas à New York. Il a un autre nom. J’y reviendrai. C’est un lissage de la marque Redken qui a son siège à New York. Je suis allée vérifier ;o)
      C’est puremement une appellation marketing pour la France…

      Ah, le marketing !!!

  2. dali dit :

    Et que penser du dernier né dans les bresiliens : le cystemax de supraliss?? Il apporterait la raideur des asiat et la douceur du bresilien..?

    • Nell dit :

      Oui c’est un lissage à découvrir. J’ai vu les photos sur la page facebook de David Bralizz.
      Quand j’aurai un peu de temps j’essaierai d’aller l’interviewer à ce sujet…

Ecrire un commentaire