Secrets des pros de la coiffure enfin dévoilés…


Petite introduction avec un passage du livre de Nicole de Buron. J’apprécie son humour grinçant… et  juste!

Le passage cité est extrait de cet ouvagre

Cliquez pour accéder à l'achat éventuel du livre quasi-épuisé

« - Nom de Dieu! Tu t’es encore coupé la frange! Tu sais pourtant que je déteste! Tu as un beau front : il faut le dégager. C’est pourtant simple à comprendre… »

- Ca change un peu, non? avez-vous murmuré, misérable.

-Voilà bien un truc de bonne femme : changer à tout prix. Moi, je t’aime mieux avec tes petits cheveux plats. Quel est le connard qui t’a fait cette choucroute que tu trimbales sur le crâne?

- Un grand coiffeur-visagiste.

- Je ne le félicite pas : tu ressembles à une mémère bourgeoise dans un salon de thé.

L’horreur quoi!

-Ne t’en fais pas. Tout sera retombé demain, avez-vous marmonné.

Voilà une chose que vous reprochez violemment aux coiffeurs. Ils vous coupent les cheveux un par un avec force gesticulations, vous vaporisent d’eau glacée, vous brossent, vous bouclent, vous laquent.

Vous sortez de chez eux toute contente avec une mignonne petite coiffure qui…

…pfffffttttt…

aura complètement disparu dès le matin suivant.

Envolées les mèches souples et gonflées. Parties les boucles ondulées sur la nuque et les oreilles. Aplatie la frange. Vous vous retrouvez de nouveau avec vos trois tifs raides et plats jusqu’à ce que vous retourniez chez le coiffeur cinq semaines plus tard. »

*****

Il n’est pas utile de disserter sur ce croquis savoureux brossé par Nicole de Buron. J’ai juste mis en gras je que j’approuve triplement.

Je reconnais aux pros leur dextérité, leur savoir et savoir faire,  leur bon goût,  leur faculté d’adaptation, leurs produits, équipements et accessoires sophistiqués. En somme ils sont capables de ce dont je suis incapable. Je n’ai pas leur talent, ça, c’est sûr.

Mais pourquoi diable ne nous apprennent-ils pas à nous coiffer de façon autonome entre deux rendez-vous? Ne dit-on pas « Il ne faut pas donner à l’élève la noix toute épluchée? ». Ils n’ont rien à craindre  à nous confier petits trucs et astuces beauté. Bien au contraire, ça nous fera revenir volontiers, l’impression d’être bichonnées, chouchoutées et mises en valeur sans rester platement dans l’assistanat!!!!

Eh bien je viens d’être bluffé par une série de vidéos du coiffeur Dessange. C’est un coiffeur de cette veine que le personnage de Nicole de Buron aurait dû rencontrer.

Pourquoi ça ? Visionnez donc cette vidéo :

http://www.youtube.com/watch?v=0Ffov2Z7CQY

Verdict?

Il y a en bien d’autres sur YouTube et encore davantage ici avec notamment le lissage fluide et le lissage absolu.

Ce n’est pas forcément toujours compatible avec le lissage brésilien (à vérifier) mais tout de même :

Chapeau bas Monsieur Dessange…

Vous pouvez écrire un commentaire, ou faire un trackback depuis votre site.

Ecrire un commentaire