Archives pour la catégorie ‘Actu’ V.I.P.’

Formation marketing affinitaire et management créatif du multiculturalisme par Stéphanie Morou de METIS INSIGHTS – Janvier et Février 2015 – Paris


Globalisation, mixité des cultures, lien social alimenté par médias et technologies : telles sont les incitations à un regroupement par affinités à un degré jusqu’alors jamais rencontré.

Pour fidéliser, il est désormais indispensable de tenir compte de la diversité socio-culturelle et d’élargir sa vision de la consommation.

Qui sont vraiment ces utilisateurs potentiels aux « nouveaux » besoins ? Comment en faire des adeptes et pérenniser les relations ?

multiculturalismeLa formation au marketing affinitaire et au management créatif du multiculturalisme s’adresse aux étudiants de 2ème et 3ème cycle et aux professionnels des métiers d’image, du marketing, du Luxe, de la Mode et de la Beauté désireux de conduire efficacement les projets d’entreprises à dimension internationale.

Les sessions de formation auront lieu à Neuilly-sur-Seine et Paris.
En voici la programmation :

- les 28-29 Janvier 2015
- les 9-10 Février 2015
au Celsa-Sorbonne, exclusivement auprès des étudiants de Magistère de Communication (Neuilly).

- le 30 Janvier 2015
à L’IFM (Institut Français de la Mode), exclusivement auprès des étudiants de L’Executive MBA (Paris).

Au sujet de Stéphanie Morou :

Stéphanie Morou est diplômée de l’Ecole Supérieure de Commerce de Toulouse et co-diplômée du programme Executive MBA de L’IFM entre Paris-New-York et Hong-Kong.

Elle compte à son actif 14 ans d’expérience dans la conduite de projets innovants dont 10 ans chez L’Oréal et LVMH.Stéphanie_Morou_Metis_Insights

Fondatrice du cabinet Metis Insights et spécialisée dans la création multiculturelle dans les secteurs de l’innovation Mode, Beauté, Luxe, cette globe-trotteuse parcourt le monde en vue de dégager les opportunités de business, issues des économies émergentes, pour les professionnels des secteurs en question.

Le blog nelissage a fait connaissance de cette spécialiste lors du Cosmeeting Color 2012 (Beyond Beauty) à Porte de Versailles.

Elle y a tenu une captivante présentation ayant pour thème : « Ce que veulent les femmes noires et métissées« .

Fatou N’diaye du blog Blackbeautybag (qu’on ne présente plus) était aussi dans l’assistance et en a fait un retour commenté.
Rappelez-vous :
Ce que veulent les femmes noires et métissées (explication) sur blackbeautybag.com

Pour aller plus loin, consultez : metis-insights.com

« Parce que le métissage de la population et des goûts sont des phénomènes qu’on ne peut plus ignorer… »
Stéphanie Morou

Nelissage fête ses 2 ans et l’arrivée de sa nouvelle responsable beauté : Simsim Pindi !


 

Simsim Pindi responsable beauté nelissage

Simsim Pindi, responsable beauté nelissage

Eh oui ! Deux ans déjà pour le blog nelissage, que le temps passe vite…

Nous sommes ravies de cette association qui devenait inévitable :

J’ai connu Simim Pindi en lisant son interview très consultée sur le blog de Fatou N’diaye (blackbeautybag.com).

J’ai ensuite regardé les photos et vidéos de l’évènement I’m not my Hair à l’espace Nayenka.

Puis j’ai lu son interview en duo avec Fatou dans le magazine Roots (Printemps 2012 si mes souvenirs sont bons).

Je me suis ensuite inscrite à  son ning (réseau social privé où l’on partage énormément d’infos) :  Beautiful Pin_di.

Ayant appris qu’elle avait fait un atelier chez Farida b, j’ai voulu interviewer Simsim Pindi pour le magazine nelissage.

Je découvre alors qu’elle est pleine de ressources et qu’elle enchaîne projet sur projet (bien au-delà de ce que j’imaginais…)

Pendant mon séjour New York, elle me surprend encore avec son nouveau concept d’émission TV  Lâche tes cheveux qui correspond tout à fait à un de mes futurs projets (dont nous vous réservons désormais la surprise, patience, patience…)

Alors forcément,  rencontres et échanges passionnés aboutissent à une association.

Nous nous rendrons ainsi dès cette semaine au Cosmeeting Beyond Beauty dont le fameux Cosmeeting Color (évènement cosmopolite réunissant les marques beauté vouées à repondre aux besoins des marchés multi-ethniques).

Nous y présenterons nos projets et échangerons avec les professionnels du soin, de la beauté et du bien-être.

A venir sur nelissage : compte-rendu du Cosmeeting 2012 et des surprises pour fêter les 2 ans du blog.

Bienvenue à Simsim Pindi !!!

Nous vous disons donc à bientôt…

Je n’y étais pas (hélas!) mais petit souvenir :

I_am_not_my_hair_nayenka_simsim_pini_fatou_n_diaye

 Annonce de l’évènement I am not my hair sur blackbeautybag.com


 

 

Interview : Yvette Tai-Coquillay fondatrice et organisatrice du Labo Ethnik Fashion Weekend


Yvette_Tai_Coquillay

Yvette Tai-Coquillay

 

A la mi-juin 2012 s’est tenue la 6ème édition d’un rendez-vous parisien devenu incontournable : Le Labo Ethnik Fashion Weekend. Cet évènement célébrant la mode venant des quatre coins du monde est organisé par l’équipe Afrikevents. A sa direction, Yvette Tai-Coquillai qui a eu la gentillesse de répondre aux questions de nelissage :

Nelissage a appris qu’Afrikevents avait organisé une exposition sur des artistes contemporains congolais à Paris avant les premières éditions du Labo Ethnik Fashion Weekend. Depuis quand existe Afrikevents? Comment fonctionne Afrikevents aujourd’hui ? Ses activités sont-elles uniquement focalisées sur la mode internationale ou a-t-elle d’autres créneaux?
Afrikevents est née en 2005. Notre premier évènement « Congo sur scène » a en effet rassemblé des artistes de ce pays à l’Hôtel de Ville de Paris. Moi même étant originaire du Congo, je me suis associée à des amis pour exposer ces coups de coeurs et leur donner de la visibilité. Il y avait un aspect aussi nostalgique dans cette démarche.

Mais par la suite, j’ai décidé de changer mon fusil d’épaule et de m’atteler à ce qui me parlait davantage que l’art : la mode. La mode à dimension internationale.
Nous sommes partis du constat que les créateurs afro-caraïbéens en France manquaient de représentation. Nous faisons en sorte de révéler des talents internationaux provenant notamment d’Outre-mer, d’Afrique et d’Asie. Afrikevents s’y consacre à 100%.

De combien de personnes est constituée l’équipe Afrikevents? L’organisation du Labo Ethnik Fashion Weekend vous occupe-t-elle à plein temps sur toute l’année?
L’équipe est constituée de 5 à 6 personnes depuis le début. Cette activité nous sollicite bien à temps plein sur toute l’année. Nous avons pour vocation d’agiter les mentalités de la mode, d’attirer l’attention d’acheteurs, de bureaux de style, de rédacteurs de mode sur des créateurs venant de tous horizons.

Ces créateurs de pays émergents ont d’ailleurs une influence croissante sur la mode occidentale. Cela a fait l’objet d’une conférence au Labo Ethnik Fashion Weekend ce samedi 16 juin 2012.

Voyagez-vous beaucoup pour repérer de nouveaux créateurs? Comment sélectionnez-vous les talents de chaque édition?

Il y a des voyages certes mais nous vivons aussi dans un monde connecté : nous sommes présents sur les réseaux sociaux et comme tout le monde, on « like ». De plus, le Labo Ethnik Fashion Weekend est aussi connu des créateurs qui font également la démarche de venir à nous.
Nous les sélectionnons sur les critères suivants :
  • Créativité
  • Originalité
  • Capacité à insuffler du nouveau
  • Capacité à rivaliser avec la grande couture

Les créateurs retenus conçoivent des collections spécialement pour le défilé du Labo Ethnik Fashion Weekend. Il faut savoir que participer au Labo Ethnik Fashion Weekend confère un certain cachet. Défiler à Paris donne en effet une toute autre dimension au travail de ces créateurs.

Le Labo Ethnik Fashion Weekend est en fait une passerelle. Il est à l’origine d’évènements et échanges à l’échelle internationale. Après un passage au Labo Ethik Fashion Weekend, des créateurs haïtiens se sont ainsi retrouvés en position de présenter leurs collections en Afrique et sur d’autres continents à titre d’exemple.

Sur quels critères sont recrutés les mannequins du défilé?
Les mannequins sont recrutés sur des critères standards. Taille 36/38 et 1,75 m/1,77 m minimum. Ces mensurations sont en fait demandées par les créateurs. C’est sinon un salon arc-en-ciel multi-couleurs. Les mannequins qui défilent sont de toutes origines.

KYSHA_MBENGUE Labo Ethnik Face 2012 Mario Epanya

Peut-on voir une analogie entre la désignation du Labo Ethnik Face et l’élection de Miss Black France? Qu’attendez-vous de cette nouvelle ambassadrice?

C’est une coïncidence que l’élection de Miss Black France corresponde à la première désignation du Labo Ethnik Face. Par ailleurs MBATHIO BEYE, Miss Black France, a défilé pour cette année pour le Labo Ethnik Fashion Weekend.

Le Labo Ethnik a déjà permis à des mannequins d’être repérés pour faire de grands podiums : je pense à Tiguida Sissoko, Irya Cissé ou encore Fadou Kané.
KYSHA M’BENGUE a été élue Labo Ethnik Face. Elle devient une égérie que l’on verra, entre autres, sur les visuels de nos évènements et qui portera des marques multi-ethniques.

Comment les partenaires du Labo Ethnik Fashion Weekend contribuent au rayonnement de l’évènement?
Ils nous accompagnent et nous soutiennent activement. Soulignons l’implication très forte de l’office du tourisme d’Afrique du Sud depuis deux ans.

Le Labo Ethnik Fashion Weekend est-il un évènement militant? Comment en résumeriez-vous l’esprit?
Je préfère le terme engagé. Le Labo Ethnik Fashion Weekend est un évènement engagé, ouvert sur le monde et la mode. Il met en lumière les talents de nouveaux créateurs internationaux et crée des passerelles entre les cultures. Attaché au commerce équitable et l’avenir de la terre, le Labo Ethnik Fashion Weekend est une plateforme, une vitrine et un espace d’expression.

Nelissage remercie chaleureusement Yvette Tai-Coquillay.

Découvrez Kysha M’BENGUE le visage du Labo Ethnik :
Cette jeune femme originaire du Sénégal pose en couverture du magazine Winkler n°7 (sortie prévue le 25 juillet 2012).

Winkler7 Mario Epanya

Kysha M’Bengue photographiée par Mario Epanya

 

Elle est habillée par Zankara créations, maison présente au défilé du Labo Ethnik Fashion Weekend 2012.

A propos de Winkler :

Winkler est un magazine dédié à la mode et la beauté ethniques. Il est publié par le photographe et maquilleur de renom Mario Epanya.
Ce dernier a par ailleurs collaboré à des magazines tels que Vogue, Glamour ou encore FHM.
Mario Epanya est aussi à l’origine des clichés du catalogue beauté 2012 diouda.

Je vous invite à découvrir ici une édition du magazine Winkler n°6
Winkler magazine est partenaire du Labo Ethnik Fashion Weekend.

KYSHA_MBENGUE Labo Ethnik Face par Mario Epanya

Kysha M’Bengue par Mario Epanya

Et toujours : www.laboethnik.com

EDIT du 16 février 2013 : Vu ce jour Le Labo Ethnik Fashion Weekend les 21, 22 et 23 juin 2013 !!!!

Je vous en dis + dès que j’en sais +

Labo Ethnik Fashion Week End 2013 nelissage

 

 

Miss Black France : au-delà de la polémique…


six candidates Miss Black France

Nous recevions la semaine dernière Maïmouna Coulibaly pour le show Shake That Sin.
Vous ne le savez peut-être pas encore mais cette chorégraphe a fait également partie du jury de présélection de Miss Black France.

Miss Black France?  Il s’agit de la première édition d’un évènement dont l’objectif est d’élire la femme qui sera ambassadrice de la Beauté Noire en France. Cette élection est sujet à controverse.

Maïmouna comptant parmi les membres du jury de présélection et coachant à présent  les finalistes de Miss Black France, qui mieux qu’elle pouvait répondre aux questions de nelissage? Interview!

1) Comment t’a-t-on proposé de participer à ce projet et pourquoi as-tu accepté?
Fred Royer, créateur des Gérard (sur Paris Première) m’a contacté via Facebook pour me parler de son nouveau projet. Il me l’a exposé et m’a demandé de faire partie du Jury de la présélection.

J’ai accepté car je trouvais que c’était une très bonne idée. Quand j’étais adolescente, j’étais très frustrée de ne pas pouvoir m’identifier aux canons de beautés et je regardais les Miss France en sachant que jamais je ne pourrais y participer. Et on sait qu’aujourd’hui en France, aucune femme noire n’a gagné cette élection
(je ne parle pas des métisses).

Je trouvais ça bien qu’on puisse enfin avoir un canon de beauté qui puisse nous représenter.

Le seul truc qui m’a fait hésiter au début, c’est le nom Miss Black France. Avec ce que l’on sait sur le mot Black…
Fred m’a expliqué que c’était pour coller à l’élection Miss Black America, et que quand le moment viendrait de faire Miss Black World, la représentante française pourrait s’y présenter automatiquement.
Alors que Miss Noire France, ça aurait été plus compliqué.

Bon, ça m’a convaincue, vu que moi-même je change le titre de mon dernier spectacle pour sa portée internationale.

Lors de la présélection, j’ai été impressionnée par la personnalité des filles, leur intelligence et leur beauté, toutes aussi différentes les unes que les autres, certaines aux cheveux crépus, d’autres avec des tissages, des tresses, cheveux défrisés. Représentantes en tout cas de tout ce qui est passé sur notre tête, j’ai kiffé!!
J’ai vu qu’elles n’étaient pas que des beautés mais des femmes qui s’affirment, qui s’acceptent (ce qui n’est pas toujours le cas en France pour les noires). Avec leur discours et nos questions pièges, j’ai fini par être convaincue qu’on avait besoin d’une femme noire forte qui puisse représenter les femmes noires de France, et pas juste à travers leur beauté.

2) En quoi consiste ton engagement à cet évènement?
Après avoir été membre du Jury de la présélection, je suis désormais leur coach chorégraphe. Je règle les défilés, leurs tenues sur scène et la chorégraphie qu’elles vont présenter.

3) Hapsatou Sy fondatrice d’Ethnicia dit : « Le communautarisme, c’est le début de la régression »*. Que penses-tu de cette phrase?
Je ne suis pas d’accord. Et je ne vois pas ça comme du communautarisme. Dans le public, je suis persuadée, qu’il y aura énormément de blancs dans le public.

Je suis désolée, mais ce n’est pas avec mon amie blanche que je vais échanger des conseils sur l’entretien de mes cheveux crépus. Cette élection ne veut pas dire que maintenant on va juste rester ensemble et se couper du monde blanc.
Faut arrêter un peu l’hypocrisie, j’aime délirer avec des amies de toutes origines. Mais j’aime aussi me retrouver dans des ambiances noires, que ce soit à Paris, au Mali, au USA… Il y a ce truc que je ne retrouve pas ailleurs, ça ne veut pas dire que je suis communautaire, mais juste issue d’une double culture. Vu qu’en France les noirs sont loin d’être représentés à leur juste valeur. Je trouve qu’un tel événement est plus qu’indispensable.

Aux USA, avec le communautarisme, culturellement parlant, de belles choses pour le public noires se font, avec l’argent des noirs. Ici, je galère car je ne rentre pas dans les cases des subventions, on me demande de me plier à leur façon de voir les choses, ce que je refuse car ça dénaturerait mon travail. Si on avait une communauté qui se soutenait ici, je pense que je n’aurais pas ce problème.

4) L’évènement Miss Black France est-il communautaire à tes yeux?
Oui et non, j’y ai un peu répondu au dessus.

5) Quelle autre question aurais-tu voulu que je te pose?
Qui sera la gagnante?? lol

Merci Maïmouna!
Merci Nell!

* Précisons que cette phrase d’Hapsatou Sy n’a pas été déclarée à l’égard de la tenue de l’évènement Miss Black France.  Situons précisément le contexte de cette affirmation : un reportage sur les salons Ethnicia dans l’émission ligne directe sur France 3 (26 mars 2012).

Infos pratiques :

L’évènement Miss Black France se tiendra le samedi 28 avril 2012 salle Wagram (75008 Paris)
Les billets sont disponibles au prix de 30€, dans les points de vente habituels (Fnac, Carrefour…)

Retrouvez Miss Black France :

Election Miss Black France

 

 

 

 

Femmes, bougez vos fesses avec Maïmouna et courez voir Shake That Sin!


 

En décembre 2011 j’ai assisté à une prestation aussi brillante que pétillante.

Shake That Sin Maïmouna Les Ambianceuses
Il s’agit de Shake That Sin de la chorégraphe Maïmouna Coulibaly.

Ce spectacle de danses afro-urbaines est truffé de trouvailles et clins d’oeils.
Humour, audace, actu, tout y est traité avec brio.
Le fil conducteur? Les 7 péchés capitaux!

Je vous invite à visionner le reportage suivant qui synthétise bien la démarche et l’esprit de ce show :

Ce que j’ai vraiment apprécié :
Des costumes à tomber par terre + des sons biens cadencés/calibrés + des danseuses vraiment généreuses.
Enormément de sourires mais de la gravité aussi. Des thèmes très sérieux sont en effet abordés.
Le final (révélé dans la vidéo) m’a complètement renversée. J’étais sur-ex-ci-tée!!! Il faut y être pour vibrer et vivre cette savoureuse expérience.

Une grande chance pour tous :

Maïmouna et Les Ambianceuses récidivent en ce mois d’Avril 2012 sur Paris!
Suivront Avignon et New York…

Infos pratiques
Courez voir Shake That Sin :

  • le Vendredi 27 Avril à 19h
  • le Dimanche 29 Avril à 16h

au Théatre de la Reine Blanche
Dernières avant les représentations en Avignon et New York
Metro La Chapelle Ligne 2
Réservations 01 40 05 06 96
A seulement 10 et 15€

Quant au Festival Off d’Avignon
Ce sera du 18 au 28 Juillet à 20h45
au « Théâtre Collège de La Salle »
salle le Lycée
Place Pasteur
84000 Avignon

Vous allez adorer les Ambianceuses; voici comment les soutenir :
- en adhérant à la compagnie => 5€ et/ou en vous procurant à la fin du spectacle :
- un T-Shirt Rouge édition limitée Les Ambianceuses Booty Therapy Paris – New York – Oakland – San Francisco 2011 =>20€
- un dvd Coupé Décalicious (apprendre à danser le Coupé Décalé à la maison avec Maïmouna et Les Ambianceuses) =>20€
- un portrait stylisé de Maïmouna pris à Oakland USA par Alan Kimara Dixon =>30€

Je finis dans la joie!
En effet la compagnie vous convie à  célébrer les 10 ans des Ambianceuses!
L’anniversaire-évènement se tiendra au Divan du Monde le 6 Juin 2012 (soirée en Partenariat avec Trace Africa).

Femmes, bougez vos fesses avec Maïmouna et Les Ambianceuses :

www.lesambianceuses.com

Aïssa Maïga en couverture de Miss Ebène


Aïssa Maïga en couverture de Miss Ebène

 

On a pu voir Aïssa Maïga récemment dans le téléfilm historique Toussaint Louverture (sur France 2)

Aïssa Maïga fait la  couverture du numéro d’avril de Miss Ebène. L’actrice y évoque son parcours, ses combats, ses projets et bien d’autres sujets…

Sans trop en dévoiler on y apprend :
- que l’actrice n’a pas attendu la vague Nappy* Attitude pour aimer ses cheveux crépus. Par ailleurs elle a participé à la première Natural Hair Academy de Bellebene le 1er avril 2012 (témoignage vidéo d’Aïssa Maïga inside)
- Actu brûlante  : Aïssa fait partie du casting du film Sur la piste du Marsupilami (réalisé par Alain Chabat). Elle y joue le rôle d’une journaliste.
- Elle partagera aussi l’affiche avec Gad Elmaleh dans un film de Michel Gondry (L’écume des jours, début du tournage avril 2012).
- Dans une prochaine adaptation au cinéma, Aïssa Maïga prêtera sa voix à Aya de Yopougon (BD à succès sur la jeunesse ivoirienne dans les années 70, Marguerite Abouet en est l’auteur).
- Aïssa donnera la réplique à Charles Berling dans l’adaptation de Marie N’Diaye : Trois femmes puissantes (tournage cet été)

Et aussi dans ce numéro de Miss Ebène : Retrouvez en fin de magazine une délicieuse recette du chef cuisinier Alexandre Bella Ola : financiers à la cacahuète.

Nous avions déjà eu le plaisir de recevoir Alexandre sur nelissage. On espère d’autres articles à venir sur la gastronomie africaine. En attendant retrouvez-le dans son restaurant africain aux portes de Paris.

Aya de Yopougon Maguerite Abouet

La cuisine de Moussa : 80 recettes africaines irrésistibles est un magnifique ouvrage où vous pourrez  (re)découvrir l’art culinaire d’Afrique Noire contextualisé et accompagné des conseils d’Alexandre Bella Ola.

Bref, courez chez vos marchands de journaux vous procurer le Miss Ebène d’Avril 2012!

Rejoignez la page fans Miss Ebene sur facebook :
facebook.com/missebeneofficiel

Beauté, soins, mode, coiffure, santé, actu, stars, agenda, dossiers histoire, voyage, vécu, vie à deux… pour 3,20€ seulement!

Crédits couverture mise en beauté d’Aïssa Maïga
Production : H. YL Beauty Maker
Coiffure : Philo Coiffure
Make-Up : Taniali
Robe bustier dentelle et plumes : Max Azria
Manchette : Baroca 01.42.72.85.38
Collants : Falke

* Nappy pour Natural and Happy!

 

Hapsatou Sy et Fatou N’diaye : duo de choc!


Fatou N'diaye et Hapsatou Sy à l'inauguration de Ethnicia Les Halles (2011)

Fatou N’diaye et Hapsatou Sy à l’inauguration de l’espace Beauté Ethnicia Les Halles (2011)

Je ne connais pas personnellement ces deux femmes mais ai eu l’occasion de les rencontrer :

- Hapsatou Sy a eu la gentillesse de me recevoir au siège d’Ethnicia.
J’en profite pour saluer Denis Loudet (que devenez-vous Denis?), Vivi La Chipie (merci pour l’invitation à la magnifique soirée des 6 ans d’Ethnicia) et Licka Obré des 100 femmes (fameuse soirée beauté VIB sur l’île Saint-Louis, hiver 2010, souvenirs, souvenirs…)

- J’ai rencontré Fatou N’diaye au cours de la soirée de lancement du lissage brésilien Absoluliss chez Chloé’s Cupcakes en mars 2011.

Focus sur Fatou N’diaye :
La première fois que l’on croise Fatou , on ne peut être que subjugué par son abondante chevelure en bonne santé. Elle porte ses cheveux au naturel et c’est tout simplement sublime.

En lisant cet article de sowo, j’avais appris que Fatou avait commencé son retour au naturel grâce au forum Cheveux-Ebène créé par Naturi Ebène (Tani).

Dans cet article Fatou dévoile certaines de ces astuces pour soigner sa chevelure.

Fatou anime le blog blackbeautybag.com. Elle est aussi  responsable Beauté du magazine GHUBAR.

Je vous recommande chaudement un autre article très complet consacré à Fatou et datant de décembre 2011 : IT CITY GIRL PARIS : Bellezza Etnica Fatou Ndiaye (article mutilingue).

Focus sur Hapsatou Sy :
Je ne vais pas vous présenter l’entrepreneuse qu’est Hapsatou Sy car elle le fait très bien elle-même :  depuis un bon moment je suis abonnée au flux RSS de son blog hapsatousy.com (blog brillamment « relooké » depuis mars 2012). Depuis quelques billets Hapsatou nous raconte son parcours d’entrepreneur. J’en suis au billet n° 9: c’est enfin le moment où Alexandre H. lui  apprend par téléphone qu’il lui accorde un bail pour le lieu qui deviendra son premier salon de Beauté Ethnicia. Elle se sent enfin libre! Ce n’était gagné d’avance. En effet d’autres candidats au bail étaient sur le coup. A suivre donc sur son blog…

Je vous recommande aussi le reportage du lundi 26 mars 2012 paru sur France 3 dans la nouvelle émission « ligne directe » (présentée par Carole Gaessler). J’ai dû télécharger l’application gratuite Pluzz pour pouvoir visionner.

Ce reportage croise les expériences d’Hapsatou Sy et de Bernard Reybien.

Ce dernier a racheté en 1989 Fermob, une société de mobilier de jardin (les chaises du jardin du Luxembourg à Paris, c’est Fermob!). Cette société a su donner une « french touch » à son mobiler de jardin coloré et design. Fermob fait appel des créateurs comme Castelbajac et exporte avec succès à New York ou en Scandinavie à titre d’exemples.

Mais revenons à « nos moutons » :
Ce qui m’intéressait encore plus dans ce reportage, c’ était bien évidemment les séquences dédiées à Hapsatou. Voici un petit retour sans trop en dévoiler :

Le reportage se positionne en fin d’émission à 01:48 (juste après l’entretien avec Abd al Malik au sujet de l’éducation).

J’ai apprécié avoir lu les billets d’Hapsatou sur son parcours avant d’avoir visionné le reportage. Ca donnait plus de relief, le reportage faisait écho.

J’ai aimé qu’elle présente son père comme un héros :  un homme toujours ponctuel au travail. Ne se plaignant jamais. Jamais d’arrêt maladie non plus. Il a ainsi inculqué à ses enfants la valeur du travail.

Petite digression : dans ce reportage Hapsatou ne parle pas de sa mère mais elle le fait très bien dans son tout premier billet sur sa vie d’entrepreneur.  Par ailleurs à la soirée des 6 ans d’Ethnicia elle a rendu hommage à ses deux parents présents.
Moment assez touchant. Fin de la digression.

On voit Hapsatou en action chez Ethnicia. Mais on la voit aussi de retour à Chaville, banlieue tranquille où elle a grandi. Hapsatou sur le terrain, dans un atelier qui conçoit le mobilier Ethnicia pour un futur salon qui ouvrira… en Afrique (regardez le reportage pour découvrir le pays en question). Enfin, on découvre Hapsatou tenir une conférence devant un public de femmes d’affaires africaines. Cette conférence a lieu dans un cadre exceptionnel (idem, regardez le reportage pour découvrir ce lieu de prestige). Ces femmes d’affaires au profil sénior pour la plupart lui ont témoigné reconnaissance voire admiration.

Hapsatou parle des valeurs qui lui tiennent à coeur. J’ai bien aimé sa phrase clairement prononcée :   »Le communautarisme, c’est le début de la régression! ».

Rien n’arrête Hapsatou : après les vernis Ethnicia, elle lance la marque artisan make-up. Le reportage en donne un aperçu sans la citer explicitement (enfin c’est l’impression que ça m’a laissé).

=> Mais pourquoi donc avoir écrit cet article et associer ces deux personnalités en duo?

C’est tout bête : ce week-end j’étais en salon de coiffure et je tripotais mon I-phone. Je reçois un mail d’un autre salon, le  salon Tuleka et découvre une séance de lissage Timoé avec… Fatou! J’ai voulu montrer les photos aux clientes qui étaient avec moi. Mais personne ne connaissait Fatou N’diaye! Well…

Alors je dégaine la photo de Fatou et Hapsatou de mon doudou suisse (c’est comme ça que j’appelle mon Iphone : doudou pour se réfugier et couteau suisse à la fois). Bref, je montre la photo : gros bide! L’assistance n’a pas l’air de connaître Hapsatou Sy non plus. Hum!

Mais si on prend mon cas, il y a 2 ans, est-ce que je connaissais Fatou N’diaye? Non!
Est-ce que je connaissais Hapsatou Sy? Pas vraiment non plus : j’avais vaguement entendu parler d’Ethnicia. Hapsatou Sy j’aurais eu du mal à la reconnaître, en toute honnêteté. La première fois que je l’ai identifiée, c’est en regardant une vidéo pour le projet des 100 femmes Ethnicia.

Donc voilà, c’est tout bête : j’ai voulu faire d’une pierre deux coups : présenter ces deux battantes, passionnées et couronnées de succès. Et comme je les voyais toutes les deux réunies sur la même photo pourquoi ne pas  faire de même au sein d’un article commun?

Je fais connaître, partage et relaie, tout simplement!

A venir sur nelissage :

Je rebondirai sur le lissage Timoé de Fatou chez Tuleka. A l’origine des gammes Timoé il y a la coiffeuse Dreena : je parlerai du réseau de coiffeurs indépendants réunis autour de Dreena (Les salons Tuleka en font partie) et de ses nombreuses initiatives.

Je rebondirai sur un autre reportage de cette émission ligne directe (France 3) dédié à l’éducation ainsi que sur les propos tenus par Abd al Malik à ce sujet.  Je les croiserai avec le regard d’un autre « poète de la rue » et surtout… avec le mien!

Désolée pour la longueur du post mais quand on a des choses à dire…

Restez connectés!

Paola Edo’o Make-Up Artist de talent


Paola Edo'o nelissage

Paola Edo'o Make-Up Artist

Nelissage a l’honneur de recevoir un talent qui excelle dans le domaine de l’esthétisme et du maquillage : Paola Edo’o.

Nelissage : Paola,comment le maquillage et le monde de l’esthétisme sont venus à toi?
Paola : Ma mère est esthéticienne, tout n’est que suite logique…
Nelissage : Quelles sont tes spécificités?
Paola : Je me sens à l’aise dans tous les domaines que ce soit esthétisme en cabine, maquillage jour, festif, permanent etc.
Je préfère focaliser désormais mon énergie sur le maquillage permanent : c’est une activité pour laquelle je suis douée et qui est particulièrement lucrative.

Nelissage : Tu travailles souvent avec Alexis Rosso (ambassadeur L’Oréal/Mizani). Comment tout a-t-il commencé et comment travaillez-vous?
Paola : Nous avons été réunis à l’occasion d’un shooting pour la magazine Miss Ebène. Alexis a apprécié ma façon de travailler. C’est donc lui qui m’a proposé de l’accompagner. C’est ainsi qu’il a fait souvent appel à moi.
Comment nous travaillons? Nous nous comprenons. Alexis dit qu’il veut un maquillage jour, soirée, ou fantaisie; je sais ce qu’il veut. On se comprend parfois juste par le regard.
Il m’arrive de l’observer travailler et rien qu’à ses expressions du visage, je devine ce qu’Alexis attend de moi.

Nelissage : Parle-nous de tes prestations de Beauté…

Paola : Il y a deux catégories de prestations :

  • l’une dédiée à l’esthétisme des peaux noires (sous la responsabilité de ma mère)
  • l’autre dédiée au maquillage permanent (sous ma responsabilité)

En fait ma mère qui est en partie originaire du Nigéria a fait des études d’esthétisme des peaux noires à Londres et aux Etats-Unis.
Comme il  n’y a pas de tels diplômes en France, il a fallu que je me spécialise dans un autre domaine.

Les demandes sont énormes notamment concernant les tatouages. Comme je le disais plus haut cette activité est nettement plus lucrative que le maquillage classique.
Certaines femmes se regroupent et viennent me demander des cours de maquillage. Je me dis prête à répondre à leur requête. Je leur propose conseils pratiques et ordonnance du matériel et du maquillage à se procurer parmi les diverses marques du marché.
Jusqu’ici tout va bien…  Quand vient le moment de la question du financement, il n’y a plus personne! Pour égaler ce que je gagne avec le maquillage permanent il faudrait que chaque personne du groupe paie 150€.

Le maquillage « classique » pour moi est devenu une véritable récréation ou je peux laisser libre cours à mon esprit créatif. C’est notamment le cas pendant les séances shooting.

Nelissage : As-tu des modèles parmi les maquilleurs?
Paola : Alexis Rosso est un modèle. Eh oui, tout le monde ne le sait pas forcément mais il sait aussi maquiller! Qu’il coiffe ou qu’il maquille, il arrive à mettre en relief la personnalité de tout individu.
Et parmi les meilleurs maquilleurs de Paris, je citerai Haydee Ferreira . J’ai beaucoup de respect et d’admiration devant le travail de cette femme.

Nelissage : Quels conseils donnerais-tu à un jeune qui souhaite se lancer dans le maquillage?
Paola : Le plus important est qu’il aime les gens, qu’il accepte les gens tels qu’ils sont. Il faut respecter l’origine de la personne et sa personnalité. Certaines se contentent d’un rouge à lèvres – fond de teint alors que d’autres ont des malettes de make-up. Il faut savoir se fier à la personnalité de chacun et surtout ne jamais dégoûter! Quand on lui tend le miroir, l’autre doit se reconnaître et se dire « Oh, c’est toujours moi-même… mais en mieux! » Il ne faut pas dénaturer le visage d’une personne au risque de lui faire détester le maquillage.

Nelissage remercie Paola pour ses propos sincères et vous invite à partager un peu de son univers à travers les deux portraits agrémentant ce billet.

Retrouvez Paola dans de nombreux magazines dont miss Ebène…

Pour en savoir plus, notamment sur ses prestations, contactez Paola au 06 63 29 13 73

Mise en lumière d’un talent soul : Joby Smith…


Nelissage reçoit l’artiste Joby Smith, co-organisatrice du fameux tremplin soul Sankofa.

Nelissage : Joby, cela te convient-il si je te désigne comme chanteuse soul dont le répertoire embrasse le

Joby Smith nelissage

Joby Smith... talent soul!

Gospel, le R’n’B et la musique soul?

Joby : J’ajouterais que je suis auteur-compositrice. Ayant un véritable amour pour les mots, j’écris mes textes en français.

Nelissage : Raconte-nous ton parcours…

Joby : J’ai suivi 11 années de conservatoire au piano. J’ai également chanté le solfège. J’ai participé à de nombreuses chorales dont Gospel pour 100 voix, projet initié par Max Zita. Ca a été une expérience très forte car j’ai tenu le rôle de chef de pupitre soprano.

Nélissage : Tu as été aussi choriste. Qui as-tu accompagné ?

Joby : Je ne pourrais pas tous les citer mais il y a Phil Collins, Yannick Noah, Chimène Badi, Céline Dion, Gilbert Bécaud, Etienne Daho, Michel Fugain, Pierpoljak…

Nelissage : En effet !!! Et si tu devais résumer l’idée du Sankofa ?

Joby : Le Sankofa est un concept fondé autour du partage : c’est réunir tous les passionnés de la musique soul pour rendre hommage à ceux qui l’ont faite. C’est en même temps faire découvrir de nouveaux talents. Il s’agit d’un tremplin qui débute avec des phases de qualifications puis progressivement d’éliminations. A chaque session, en plus des candidats présents, il y a un artiste invité : c’est l’occasion pour lui de se faire connaître avec quelques chansons de son répertoire. Pour faire court :  le Sankofa c’est une mise en lumière des talents soul.

Nelissage : Et pourquoi il ne faut pas oublier son portable lorsqu’on vient au Sankofa ?

Joby : Le public s’exprime par vote à l’aide de son téléphone mobile. Les candidats qui récoltent le plus de voix sont retenus pour la session suivante. Mounir (qui présente/anime les sessions avec moi) et moi-même nous nous aidons de compteurs pour relever le nombre d’écrans de portables allumés pour chaque candidat. Mais on prend bien sûr en compte les mains levées ou les briquets et les bougies :o)

Nelissage : Parle-nous si tu le veux bien de deux collaborations toutes particulières : celle avec Geno Young et celle avec Hapsatou Sy (fondatrice d’Ethnicia).

Geno Young nelissage

Geno Young, parrain du Sankofa

Joby : Ah Geno Young, c’est le grand parrain du Sankofa. Si l’on retourne un peu dans le passé, David Smith fonde en 2005 le Sankofa. Nous sommes entrés en contact tout simplement par e-mail avec Geno Young. Tout s’est passé avec une grande facilité. Geno a été partant puis ravi qu’un de ses concerts soit organisé à Paris avec notre contribution. Avec Geno ça a été une véritable rencontre humaine et musicale. Je précise qu’il a été le directeur artistique d’Erykah Badu pendant 5 ans. Il est aussi originaire de Dallas. C’est un magnifique auteur. Tiens, prends le fabuleux album Mama’s Gun d’Erykah Badu. Orange Moon est en partie une création… de Geno Young !!!

Nelissage : je connais et apprécie énormément cette chanson mais j’ignorais l’ implication de Geno Young dans cette œuvre!

Joby : si je devais réaliser un album avec une personne, ce serait avec lui. J’aime son son, sa sensibilité. Sa musique me parle et j’apprécie son goût pour les instruments.

Nelissage : Passons à ta rencontre avec Hapsatou Sy, la femme Ethnicia.

Hapsatou SY nelissage

Hapsatou Sy

Joby : Si tu veux tout savoir, Hapsatou Sy avait été invitée lors de la dernière finale du Sankofa. Elle devait rester un quart d’heure… elle a fini la soirée avec nous tant elle a apprécié. Elle a pu observer tout le talent des finalistes et a été touchée. Nous avons tissé des relations et je l’accompagne désormais dans son projet personnel. Le feeling est bien passé car Hapsatou Sy est une passionnée qui a des fortes valeurs. Elle a une personnalité; elle est une personnalité. Elle a une énergie hors du commun. Ainsi pour son projet artistique personnel, je lui donne des cours de chant, la coache et compose pour elle. Ce qu’il y a eu de génial, c’est qu’elle est arrivée avec son univers : elle écrit en anglais, en français, elle sait placer les accords. Elle a tout le potentiel pour devenir une artiste complète. Il faut qu’elle prenne le temps d’être plus en confiance en tant que chanteuse.

Nelissage : Pardonne-moi mais quelle différence fais-tu entre donner des cours de chants et coacher ?

Joby : Au cours de chant tu travailles ta technique vocale avec une multitude d’exercices comme les techniques respiratoires ou les vocalises. Le coaching fait travailler plutôt l’interprétation, la gestuelle, la présence scénique.

Nelissage : Merci pour cette précision Joby. Mais dis-moi vas-tu de temps en temps te faire belle chez Ethnicia ?

Joby : Non malheureusement, j’ai des journées terriblement chargées. Je ne trouve pas le temps pour une pause bien-être et beauté. Hapsatou m’a proposé des soins. J’ai même eu droit aux vernis Ethnicia ! Je ferai un effort lorsque l’agenda s’allègera un peu dira-t-on :o)

Nelissage : Comment coiffes-tu et entretiens-tu tes cheveux ?

Joby : Je porte un Afro naturel. En hiver je me fais tresser pour éviter qu’ils ne cassent. En été je me permets un peu plus de liberté. Je soigne mes cheveux avec un spray à l’Aloe Vera + shampooing nourrissant. Je salue ma coiffeuse Halimatou qui coiffe en salon et à domicile…

Un grand merci à Joby Smith qui a eu la gentillesse de répondre à mes questions alors qu’elle était en pleins préparatifs pour l’organisation du concert de Jaguar Wright à Montpellier.

vernis ethnicia nelissage

Joby : "J'ai même eu droit aux vernis Ethnicia"

Pour allez plus loin :

Les prochains quarts de finale du Sankofa auront lieu les vendredis 1er, 15 et 29 avril 20011 au Bizz’art

myspace Sankofa

myspace de Geno Young

Geno Young sur Juslisen

Ethnicia

Ecoutez Orange Moon (Erykah Badu/Geno Young) extrait du magnifique album Mama’s GUN :MAMASGUN_BADU nelissage

Diane Amzallag pour un Ragga Dancehall Hip Hop suave et endiablé…


Ragga? On peut le considérer comme la version électronique du reggae auquel on ajoute samplers, DJ,

Diane Amzallag nelissage

Diane Amzallag

boîtes à rythmes…

Dancehall?
Le ragga dancehall appelé encore raggamuffin est la variante la plus populaire du dancehall en Jamaïque actuellement. Des DJ’s posent sur des rythmes nettement plus percutants que ceux du reggae.

Hip Hop? Cantonner le Hip Hop à la seule expression musicale de rap est une erreur. En effet le Hip Hop est un mouvement culturel et artistique né aux USA. Il est pétri de manifestations festives et revendicatrices. Il a gagné le monde entier au point de devenir une culture urbaine incontournable.
La culture hip-hop connaît quatre principales disciplines : le deejaying, le rap, le b-boying et le graffiti.

Ces petits points de rappel faits (gâce à mon ami wikipédia), j’ai l’honneur de vous présenter Diane Amzallag. Diane est une femme adorable et chaleureuse (elle aura toujours un petit mot sympa pour vous encourager). Mais Diane est aussi une danseuse redoutable et pleine de pep’s. Elle combine les 2-3 courants musicaux que je viens de vous présenter : le cocktail est explosif.

Ce que j’aime aux cours de Diane (en plus de l’ambiance positive dégagée), c’est qu’elle prend le temps de bien décomposer les pas de façon à ce qu’on les intègre progressivement.

P’tit clin d’œil : quand on doit reprendre la choré depuis le début, Diane se tapote le haut du crâne pour nous faire signe d’y aller. Souvenirs, souvenirs… ;o)

Avec Diane on travaille bien, on travaille fort et c’est ludique. Bref, on s’éclate sur des rythmes festifs et enfiévrés.

Jugez-en par vous même :

La parole à Diane Amzallag à présent  :
Nelissage : Diane, quel est ton parcours en tant que danseuse?
Diane : Je suis professeur de Ragga Dancehall Hip Hop à Paris depuis 9 ans.
J’ai été formée assez jeune à la danse classique, au jazz et hip hop.

Nelissage : Comment le Ragga Dancehall est venu à toi? Qu’est-ce qui t’a touché dans ce courant musical?
Diane : Le Ragga Dancehall est la danse qui me fait vraiment vibrer. Rien que par le fait qu’elle condense tous les pas qui m’habitent depuis des années. Venez donc découvrir vous aussi cette danse unique, à la fois conviviale, chaleureuse et festive. Rythmes endiablés jamaïcains, afro-antillais garantis!!!

Nelissage : Derrière cette invitation plus qu’enthousiaste, que nous réserves-tu?

Diane : Vous apprendrez la technique des pas et leur nom, tels qu’ils sont dansés en Jamaïque et dans le monde entier. Cette danse présente une grande richesse de pas, certains énergiques et saccadés, d’autres sensuels et coulés, fluides. Ils ont les couleurs de la danse africaine, du hip hop et de bien d’autres danses encore.

Le cours vous permettra d’apprendre non seulement le ragga dancehall, mais également des chorégraphies de hip hop (house, lock, new style) ainsi que d’autres styles directement liés au ragga et à l’afro.

A qui s’adresse tes cours de Ragga Dancehall Hip Hop?

Diane : Il s’adresse aux personnes de tout niveau, débutants désirant découvrir ces danses, tout comme intermédiaires ou avancés qui souhaitent apprendre de nouveaux pas, s’amuser et partager ensemble !

Nelissage : Petite question capillaire, comment entretiens-tu tes cheveux?

Diane :  Pour mes cheveux j’utilise le masque Dessange nutri-extrême richesse, que je mets dès que je lave mes cheveux comme un soin, ça les rend doux et souples. Sinon mon petit chouchou est le masque Redken Real Control Overnight Treat qui est un Soin réparateur sans rinçage,
à utiliser la nuit. Je commande mes produits Redken sur Internet chez www.coiffurebb.fr

Actu : Diane propose un stage au Centre Momboye le dimanche 13 Mars 2011

Stage Ragga Dancehall Hip Hop Diane Amzallag nelissage

Toutes les infos le site de Diane : cours-dancehall.com

Nelissage rermecie Diane d’avoir partagé cet agréable moment. Diane doublement remerciée car elle offre au public de nelissage un cours danse dans un mardi soir de votre choix au Centre Momboye à 20:45.

On dépose ce nouveau cadeau dans notre hotte nelissage. Je reviendrai vers vous chers lectrices et lecteurs fidèles de nelissage pour vous préciser les conditions de participation.

J’oubliais : Diane fait des retours au calme déments après les cours. Mon préféré celui qu’elle fait avec « Sexual Healing » de Marvin Gaye. Un bijou! ;o)