Mise en lumière d’un talent soul : Joby Smith…


Nelissage reçoit l’artiste Joby Smith, co-organisatrice du fameux tremplin soul Sankofa.

Nelissage : Joby, cela te convient-il si je te désigne comme chanteuse soul dont le répertoire embrasse le

Joby Smith nelissage

Joby Smith... talent soul!

Gospel, le R’n’B et la musique soul?

Joby : J’ajouterais que je suis auteur-compositrice. Ayant un véritable amour pour les mots, j’écris mes textes en français.

Nelissage : Raconte-nous ton parcours…

Joby : J’ai suivi 11 années de conservatoire au piano. J’ai également chanté le solfège. J’ai participé à de nombreuses chorales dont Gospel pour 100 voix, projet initié par Max Zita. Ca a été une expérience très forte car j’ai tenu le rôle de chef de pupitre soprano.

Nélissage : Tu as été aussi choriste. Qui as-tu accompagné ?

Joby : Je ne pourrais pas tous les citer mais il y a Phil Collins, Yannick Noah, Chimène Badi, Céline Dion, Gilbert Bécaud, Etienne Daho, Michel Fugain, Pierpoljak…

Nelissage : En effet !!! Et si tu devais résumer l’idée du Sankofa ?

Joby : Le Sankofa est un concept fondé autour du partage : c’est réunir tous les passionnés de la musique soul pour rendre hommage à ceux qui l’ont faite. C’est en même temps faire découvrir de nouveaux talents. Il s’agit d’un tremplin qui débute avec des phases de qualifications puis progressivement d’éliminations. A chaque session, en plus des candidats présents, il y a un artiste invité : c’est l’occasion pour lui de se faire connaître avec quelques chansons de son répertoire. Pour faire court :  le Sankofa c’est une mise en lumière des talents soul.

Nelissage : Et pourquoi il ne faut pas oublier son portable lorsqu’on vient au Sankofa ?

Joby : Le public s’exprime par vote à l’aide de son téléphone mobile. Les candidats qui récoltent le plus de voix sont retenus pour la session suivante. Mounir (qui présente/anime les sessions avec moi) et moi-même nous nous aidons de compteurs pour relever le nombre d’écrans de portables allumés pour chaque candidat. Mais on prend bien sûr en compte les mains levées ou les briquets et les bougies :o)

Nelissage : Parle-nous si tu le veux bien de deux collaborations toutes particulières : celle avec Geno Young et celle avec Hapsatou Sy (fondatrice d’Ethnicia).

Geno Young nelissage

Geno Young, parrain du Sankofa

Joby : Ah Geno Young, c’est le grand parrain du Sankofa. Si l’on retourne un peu dans le passé, David Smith fonde en 2005 le Sankofa. Nous sommes entrés en contact tout simplement par e-mail avec Geno Young. Tout s’est passé avec une grande facilité. Geno a été partant puis ravi qu’un de ses concerts soit organisé à Paris avec notre contribution. Avec Geno ça a été une véritable rencontre humaine et musicale. Je précise qu’il a été le directeur artistique d’Erykah Badu pendant 5 ans. Il est aussi originaire de Dallas. C’est un magnifique auteur. Tiens, prends le fabuleux album Mama’s Gun d’Erykah Badu. Orange Moon est en partie une création… de Geno Young !!!

Nelissage : je connais et apprécie énormément cette chanson mais j’ignorais l’ implication de Geno Young dans cette œuvre!

Joby : si je devais réaliser un album avec une personne, ce serait avec lui. J’aime son son, sa sensibilité. Sa musique me parle et j’apprécie son goût pour les instruments.

Nelissage : Passons à ta rencontre avec Hapsatou Sy, la femme Ethnicia.

Hapsatou SY nelissage

Hapsatou Sy

Joby : Si tu veux tout savoir, Hapsatou Sy avait été invitée lors de la dernière finale du Sankofa. Elle devait rester un quart d’heure… elle a fini la soirée avec nous tant elle a apprécié. Elle a pu observer tout le talent des finalistes et a été touchée. Nous avons tissé des relations et je l’accompagne désormais dans son projet personnel. Le feeling est bien passé car Hapsatou Sy est une passionnée qui a des fortes valeurs. Elle a une personnalité; elle est une personnalité. Elle a une énergie hors du commun. Ainsi pour son projet artistique personnel, je lui donne des cours de chant, la coache et compose pour elle. Ce qu’il y a eu de génial, c’est qu’elle est arrivée avec son univers : elle écrit en anglais, en français, elle sait placer les accords. Elle a tout le potentiel pour devenir une artiste complète. Il faut qu’elle prenne le temps d’être plus en confiance en tant que chanteuse.

Nelissage : Pardonne-moi mais quelle différence fais-tu entre donner des cours de chants et coacher ?

Joby : Au cours de chant tu travailles ta technique vocale avec une multitude d’exercices comme les techniques respiratoires ou les vocalises. Le coaching fait travailler plutôt l’interprétation, la gestuelle, la présence scénique.

Nelissage : Merci pour cette précision Joby. Mais dis-moi vas-tu de temps en temps te faire belle chez Ethnicia ?

Joby : Non malheureusement, j’ai des journées terriblement chargées. Je ne trouve pas le temps pour une pause bien-être et beauté. Hapsatou m’a proposé des soins. J’ai même eu droit aux vernis Ethnicia ! Je ferai un effort lorsque l’agenda s’allègera un peu dira-t-on :o)

Nelissage : Comment coiffes-tu et entretiens-tu tes cheveux ?

Joby : Je porte un Afro naturel. En hiver je me fais tresser pour éviter qu’ils ne cassent. En été je me permets un peu plus de liberté. Je soigne mes cheveux avec un spray à l’Aloe Vera + shampooing nourrissant. Je salue ma coiffeuse Halimatou qui coiffe en salon et à domicile…

Un grand merci à Joby Smith qui a eu la gentillesse de répondre à mes questions alors qu’elle était en pleins préparatifs pour l’organisation du concert de Jaguar Wright à Montpellier.

vernis ethnicia nelissage

Joby : "J'ai même eu droit aux vernis Ethnicia"

Pour allez plus loin :

Les prochains quarts de finale du Sankofa auront lieu les vendredis 1er, 15 et 29 avril 20011 au Bizz’art

myspace Sankofa

myspace de Geno Young

Geno Young sur Juslisen

Ethnicia

Ecoutez Orange Moon (Erykah Badu/Geno Young) extrait du magnifique album Mama’s GUN :MAMASGUN_BADU nelissage

Vous pouvez écrire un commentaire, ou faire un trackback depuis votre site.

Ecrire un commentaire